Grandes lignes du programme Langarts 2017-2018

Douze des membres du Comité scientifique et du Comité de pilotage de l’équipe Langarts se sont réunis le mercredi 5 juillet (bref CR ci-après). La prochaine réunion aura lieu dans la 1re quinzaine de septembre.

Points forts du bilan, le succès des journées d’études « Installations » (4 programmes) et la parution imminente des actes du colloque international Langarts 2016 / points faibles (mais avec des solutions en vue), le changement de lieu d’activité et de site de mise en ligne des documents audiovisuels. Pour le futur :

  • Le thème du colloque international de juin 2018 et le thème d’un séminaire qui se tiendra tous les deux mois durant l’année universitaire ont été le principal objet de discussion : les deux argumentaires sont en cours d’écriture et seront diffusés après validation lors de la réunion de rentrée en septembre.
  • La poursuite d’activités régulières engagées antérieurement a été validée : les conférences (deux ou trois par an) et les GT (groupe de travail) pour les doctorants (ainsi que pré- et post-) appartenant à une université partenaire de Langarts (sur inscription pour présentation des travaux en cours).
  • Il a été mentionné que la préparation en cours de l’ouvrage Du signe à la performance avance bien (une réunion spécifique avec les co-directrices de l’ouvrage aura lieu courant septembre.
  • Il a aussi été question de l’organisation d’événements autour de la cithare qin, du shakuhachi… Cela sera aussi discuté en septembre lors d’une séance « salon de musique ».
  • Un certain nombre de documents (conférences en particulier) seront mis en ligne en juillet sur HAL-CNRS pour rattraper le retard dans le diffusion intervenu après la séparation d’avec la FMSH.
  • Il a été rappelé que plusieurs locaux sont possibles en remplacement du Bâtiment Le France : des salles INHA (Institut national d’histoire de l’art, 2 rue Vivienne, Paris 2e), la salle de formation de la BiS (bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, Paris 6e) ainsi que ceux mis à disposition par les centres partenaires de Langarts, notamment par le CERC (Sorbonne nouvelle) à Paris ou en région (comme par l’université de Rennes ou de Aix Marseille en 2017).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *