Conférence sur Li Bo par Sergey Toroptsev

Mardi 4 décembre de 10h00 à 13h00 (salles 640-641)

CONFERENCE

« Li Bo, Mozart de la poésie chinoise ? » par Sergey Toroptsev.

Discutant : Rémi Mathieu (Directeur de recherche au CNRS)

***

Mardi 4 décembre de 15h00 à 18h00 (salles 640-641)

ATELIER DE COMPARATISME EN TRADUCTION POETIQUE

Quelques poèmes de Li Bo traduits en plusieurs langues

avec Véronique Alexandre Journeau (français), Pilar Gonzalez Espana (espagnol), Frank Kraushaar (anglais/allemand),

Sergey Toroptsev (russe) et Valentina Chepiga (traductrice).

Sous forme d’une table ronde (en français), avec discutants, présidée par Florence Lautel-Ribstein (SEPTET)

***

LIEUX

Bâtiment Le France (6e étage), 190-198 avenue de France, Paris 13e

(veronique.journeau@asie-pacifique.cnrs.fr)

En visioconférence avec l’université Lyon 3 (Groupe Marge, IETT)

Manufacture des tabacs, salle 323

(marie.laureillard@univ-lyon2.fr)

***

Sergey Toroptsev, philologue russe, spécialiste en littérature et en cinéma chinois, spécialiste des arts cinématographiques, Dr. d’État en sciences historiques, qui fut Directeur de recherche de l’Institut des études d’Extrême-Orient de l’Académie des Sciences de Russie, est Professeur honoraire de Russie. Membre étranger de la société chinoise d’études de l’œuvre de Li Bo, Membre de la guilde russe « Maîtres de la traduction littéraire » et Lauréat d’un prix-récompense de la Chine « pour sa contribution à la promotion de la littérature chinoise », il a publié plus de 20 monographies en littérature et en arts de la Chine. Traducteur de littérature chinoise, Toroptsev a consacré les 13 dernières années aux recherches biographiques et aux traductions de Li Bo pour aboutir à la publication de la première biographie complète établie hors de Chine pour le poète (500 poèmes ont été traduits et publiés dans le recueil Kitajskij poèt Zolotogo veka. Li Bo : 500 stixotvorenij, 2011) [en russe].

Rémi Mathieu, Directeur de recherche au CNRS, prépare actuellement une Anthologie de la poésie chinoise pour « La Pléiade » (Gallimard).

Véronique Alexandre Journeau est chercheure Dr. en musicologie (Paris-Sorbonne), Dr. en sinologie (Paris-Diderot) et HDR (Jean Moulin, Lyon 3) en musique, poésie et esthétique en Chine et en comparatisme avec l’Occident. Elle dirige l’axe scientifique « Langages artistiques, Asie-Occident » (http://langarts.hypotheses.org).

Pilar Gonzalez Espana est poète, traductrice et sinologue. Depuis 1998, elle est professeure de civilisation chinoise à l’université autonome de Madrid et traductrice des plusieurs œuvres classiques chinoises telles que Zhuangzi, Li Qingzhao, Wang Wei (finaliste du Prix national de traduction en 2005), Lu Ji, Sikong Tu, etc.

Frank Kraushaar est Professeur de littérature chinoise à l’université de Tallinn (Estonie) et Directeur du Centre baltique des études de l’Asie orientale (AsiaRes) à l’université de Lettonie à Riga. Ses recherches portent sur la poésie chinoise classique, en particulier celle des Six dynasties aux Song (il est auteur d’une thèse sur l’œuvre de Jiang Kui, 1155-1221).

Valentina Chepiga docteur en Sciences du langage et en langues romanes, est enseignante (langue et littérature russes) à l’INALCO et traductrice du français vers le russe. Ses recherches portent sur les problèmes du multilinguisme et de la linguistique générale. Elle est chercheuse associée à l’ITEM (CNRS).

Florence Lautel-Ribstein, créatrice et présidente de la Société d’études des pratiques et théories en traduction (SEPTET) est co-pilote pour la traductologie de l’axe scientifique


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *