Vers une neurohistoire de l’art : la Grèce et la Chine par John Onians

John Onians consacre chacun de ses vingt-cinq chapitres à un auteur particulier et son ouvrage couvre vingt-cinq siècles. A travers les écrits de grands penseurs (en particulier Pliny, Winckelmann, Taine, Ruskin, Pater, Gombrich et Baxandall) et d’artistes tels qu’Alberti et Leonard de Vinci et de scientifiques d’Aristote à Zeki, John Onians montre comment la compréhension de la base neuronale de notre esprit contribue à la compréhension des comportements humains y compris en art. Ces observations pénétrantes rejoignent les découvertes des neurosciences modernes.



Citer ce billet
Véronique Journeau Alexandre (2012, 19 juillet). Vers une neurohistoire de l’art : la Grèce et la Chine par John Onians. LANGAGES ARTISTIQUES. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qq1l

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search