Vient de paraître (décembre 2013)

NOTIONS ESTHETIQUES : RESONANCES ENTRE LES ARTS ET LES CULTURES.

Sous la direction de Véronique Alexandre Journeau, Muriel Detrie, Akinobu Kuroda et Laurent Mattiussi.

L’esthétique, en tant que discipline philosophique traitant de l’art née au sein de la culture occidentale, n’a été introduite que tardivement dans les autres cultures, notamment asiatiques, où existaient pourtant de longue date des notions, formulées dans leurs langues pour rendre compte de l’expérience esthétique et évaluer les œuvres artistiques. Alors, ne peut-on trouver, sinon des concordances terme à terme, du moins des résonances entre langages artistiques entre l’Asie et l’Occident ? Tel est le pari qui sous-tend le recueil de textes rassemblés ici. Le parcours commence par un terme chinois couramment utilisé dans les arts d’Asie orientale pour désigner le degré suprême d’excellence artistique, 神 shén, traduit le plus fréquemment par « divin » voire « sublime », ce qui suscite naturellement un retour sur ces notions en Occident. Puis vient un terme, 游 / 遊 you, prégnant dans les discours sur l’art et en poésie et qui, comme espace de liberté et de pérégrination sans fin de l’esprit, ouvre sur les notions d’errance et d’improvisation. En troisième infinitude, au-delà du plein ou du néant, une notion clé en Asie comme en Occident, le vide,  xu ou  空 kong, fortement influencée par l’introduction du bouddhisme venu d’Inde. Le terme de résonance serait sans doute le plus à même de rendre compte de ce phénomène de mise en mouvement de l’esprit au contact de l’autre qui oblige au dépassement de ses limites et à l’inventivité. Puissent les articles réunis ici, par les multiples échos et interrogations dont ils sont porteurs, trouver aussi leur résonance chez le lecteur et ouvrir la voie d’une esthétique comparée encore à inventer.

SOMMAIRE /

AVANT-PROPOS par Muriel Detrie /

 shén, DES ESPRITS AU DIVIN /

Apparitions anciennes de  shén par Danielle Elisseeff.

 Shén de la poésie à la calligraphie et la peinture par Véronique Alexandre Journeau.

De  shén à 神思 shénsi dans le 文心雕龍 Wenxin diaolong de 劉勰 Liu Xie par Jin Siyan.

Une appréciation de  shén. De l’acte créateur jamais achevé dans les œuvres picturales et poétiques sino-coréennes par Philippe Thiébault.

眼神 Yǎnshén dans l’opéra chinois par Éléonore Martin.

Contrepoint à la notion de  shén. Le du théâtre moderne chinois par Lo Shih-Lung /

DU DIVIN AU SUBLIME /

Le Divin dans la philosophie stoïcienne de l’art par Mary-Anne Zagdoun.

La Réversibilité du sublime et du dérisoire dans la tradition occidentale par Laurent Mattiussi.

La Catégorie esthétique du sublime à travers les arts au xviiie siècle par Victoria Llort Llopart.

Le Sublime et l’ordinaire. Inventaire du « lieu commun » selon Short cuts de Robert Altman par Neli Dobreva /

 / yóu, L’ERRANCE, L’IMPROVISATION /

 / Yóu. Divagations sur l’errance, des vagues à l’âme par Rémi Mathieu.

L’Itinérance dans les poèmes de 謝靈運 Xie Lingyun. Quelques variations du caractère yóu par Gérard Dupuy.

L’Esthétique d’improvisation chez Zeami. Le degré de maturité (闌たる位 taketaru kuraiou 闌位 ran.i) par Aya Sekoguchi.

La Notion d’itinérance à travers une performance dansée par Biliana Fouilhoux.

Corée : le thème du vide et de l’errance par Pierre Cambon /

 xu /  kong, LE VIDE, LE NEANT /

Le Ciel vide et la terre saturée. Le néant médiateur, silencieux, ouvert et passible par Akinobu Kuroda.

L’Esthétique du vide (,) par Kim Hyeon-Suk.

Vide et vacuité en esthétique chinoise (Calligraphie-peinture, musique et poésie) par Véronique Alexandre Journeau.

Le Vide,  xu ou  xu kong, dans la peinture chinoise par Li Xiaohong.

De l’invisible au vide. À propos de la pièce Vide d’Yves Klein par Li Shiyan.

Le Corbusier et le vide par Christine Vial-Kayser.

La Métaphore du vide dans l’œuvre d’Anish Kapoor par Christine Vial-Kayser.

L’Expression complexe du vide 虛無 xuwu dans un courant de l’art contemporain chinois par Li Shiyan /

CODA EN GUISE DE POSTFACE /

Convergence et divergence entre l’antiquarianisme de l’Europe et celui de la Chine par Alain Schnapp /

ANNEXE (Présentation des auteurs et résumés / Index des noms propres / Table des illustrations / Références bibliographiques).

ISBN : 978-2-343-02179-9 •  39,50 € •  412 pages

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *