Étiqueté : Aristote

Brèves du GT “Notions esthétiques” du 9 novembre 2012

Séance du 9 novembre 2012 Le thème de la séance avait été proposé par Gérard Dupuy (il avait distribué, à la séance précédent, une page sur le thème choisi « Traduire le caractère chinois 游/遊you », terme qui revient très souvent chez Xie Lingyun et n’est pas facile à bien traduire). Véronique Alexandre Journeau (VAJ), ayant déjà exploré les traductions de ce terme dans Qu Yuan, Les élégies de Chu, traduit du chinois, présenté et annoté par Rémi Mathieu, Paris, Gallimard, « Connaissance de l’Orient », 2004) avait invité Rémi Mathieu, qui prépare actuellement une Anthologie de la poésie chinoise pour la collection « La...

Vers une neurohistoire de l’art : la Grèce et la Chine par John Onians

John Onians consacre chacun de ses vingt-cinq chapitres à un auteur particulier et son ouvrage couvre vingt-cinq siècles. A travers les écrits de grands penseurs (en particulier Pliny, Winckelmann, Taine, Ruskin, Pater, Gombrich et Baxandall) et d’artistes tels qu’Alberti et Leonard de Vinci et de scientifiques d’Aristote à Zeki, John Onians montre comment la compréhension de la base neuronale de notre esprit contribue à la compréhension des comportements humains y compris en art. Ces observations pénétrantes rejoignent les découvertes des neurosciences modernes. Véronique Journeau AlexandreMore Posts

L’esthétique d’Aristote par Mary-Anne Zagdoun

La théorie aristotélicienne de l’art ne cesse d’inspirer philosophes et plasticiens. Au cœur de cette pensée en mouvement, la peinture macédonienne occupe une place essentielle : décors pariétaux, tombes peintes, fresques domestiques… Un domaine dont la connaissance s’est enrichie grâce aux récentes découvertes archéologiques, et que Mary-Anne Zagdoun confronte aux écrits du célèbre disciple de Platon. Pour Aristote, l’action  et le caractère propres à la tragédie occupent des places similaires au dessin et à la couleur en peinture. Nécessaire et vraisemblable, mimésis, catharsis de la pitié et de la crainte sont pour le public grec à l’origine d’émotions fondatrices inscrites...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search