Poétique de la musique chinoise

Couverture rectoL’ouvrage de Véronique Alexandre Journeau est paru (avril 2015).

« Dans la pensée chinoise, la musique est une partie du monde, sinon le monde lui-même en ses manifestations sonores. Œuvre humaine, elle constitue l’essence de la culture, au même titre que l’écriture ou la peinture, mais elle est avant cela l’expression de la nature, voire du 道 dao qui génère les êtres et leur confère leurs normes de fonctionnement cyclique » (préface de Rémi Mathieu). L’ouvrage est ainsi une approche par la voie musicale d’un univers qui s’avère être, à considérer les fondements esthétiques chinois, un véritable entrelacs des arts. Il est aussi fondé sur le constat que la poésie chinoise – à la fois un langage artistique et un langage sur l’art – en révèle des aspects essentiels à une compréhension fine de la pensée musicale et du geste artistique. Dès lors, un tiers de poèmes, un tiers d’illustrations et un tiers de texte théorique et technique, trame tissée d’explicitations directes et brodée d’évocations métaphoriques dans une divulgation sans épuisement du sens, ont paru un dosage à la fois naturel et propice à la vulgarisation.

Véronique Alexandre Journeau est Docteur en musicologie et Docteur en sinologie, chercheure HDR (habilitée à diriger des recherches) rattachée au Creops (Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne). Sa recherche en esthétique comparée porte sur les correspondances entre les arts musical et pictural et avec la poésie. Au cœur de sa pratique artistique : le violon,  la cithare 琴 qin, la calligraphie au pinceau. Elle dirige actuellement, en partenariat interuniversitaire, l’équipe de recherche interdisciplinaire et interculturelle LangArts.

ISBN : 978-2-343-05903-7 •  39 € •  443 pages.

SOMMAIRE

Préface

Avant-propos

I – La Musique dans la Chine ancienne : cosmogonie et philosophie de la nature

Propos introductif

Sources

Les textes antiques

Les objets archéologiques

Un fil conducteur : le « 樂記 Yuèjì (Livre de musique) »

Les effets des sons sur les sentiments

Les effets des sentiments sur les sons

Une musique vertueuse

Aspects cosmogoniques

Dynamique temporelle

Dynamique spatiale

Aspects théoriques

Interprétation des diagrammes

Interprétation des textes

Philosophie de la nature

Perspectives

II – Poétique de l’instrument de musique

Propos introductif

金 (jin) Métal

Le poème de 李嶠 Li Qiao sur la cloche 鐘 zhong

Autres poèmes sur cet instrument

石 (shi) Pierre

Un poème de 李勳 Li Xun sur les pierres sonores

絲 (si) Soie

Le 琴賦 Qín fù de 梁竦 Liang Song ( ?-83)

Le 雅琴賦 Yǎqín fù par 劉向 Liu Xiang (77-6 avant notre ère)

Le 琴賦 Qín fù de 馬融 Ma Rong (79-166)

Le poème de 李嶠 Li Qiao sur la cithare 琴 qín

Autres poèmes sur cet instrument

Le poème de 李嶠 Li Qiao sur la cithare 瑟 sè

Autres poèmes sur cet instrument

Le 箏賦 Zheng fù de 侯瑾 Hou Jin (actif vers 190)

Le 箏賦 Zheng fù de 阮瑀 Ruan Yu (165-212)

Le poème de 李嶠 Li Qiao sur la cithare 筝 zheng

Autres poèmes sur cet instrument

Le poème de 李嶠 Li Qiao sur le luth 琵琶 pípá

Autres poèmes sur cet instrument

Poème sur la harpe 箜篌 konghóu

竹 (zhu) Bambou

Le 洞簫賦 Dòngxiao fù de 王褒 Wang Bao (Ier siècle av. notre ère)

Le poème de 李嶠 Li Qiao sur la flûte 簫 xiao

Autres poèmes sur cet instrument

Le 長笛 賦 Chángdí fù de 馬融 Ma Rong (79-166)

Le poème de 李嶠 Li Qiao sur la flûte 笛 dí

Poèmes sur d’autres instruments à vent

匏 (pao) Calebasse

Le poème de 李嶠 Li Qiao sur l’orgue à bouche 笙 sheng

Autres poèmes sur cet instrument

土 (tu) Terre

革 (ge) Peau/Cuir

Le poème de 李嶠 Li Qiao sur les tambours 鼓 gǔ

Autres poèmes sur cet instrument

木 (mu) Bois

Perspectives

III – Ballade avec la cithare qín

Propos introductif

Repères techniques

Principaux positionnements du mode pentatonique pour 琴 qin à 7 cordes

Notation musicale

Qualités à la cithare 琴 qίn

Qualités de l’instrument

Un poème de 白居易 Bo Juyi

Qualités de l’instrumentiste

Le 彈琴賦 Tánqín fù écrit par 蔡邕 Cai Yong

L’esprit du jeu

Philosophique

Poétique

Les métaphores poético-picturales : une pédagogie par l’intuition-intention du geste

Seize métaphores pour la main droite

La métaphore intercalaire

Seize métaphores pour la main gauche

Envoi du 洞簫賦 Dòngxiao fù de 王褒 Wang Bao

Perspectives

IV – Poèmes chantés des Tang aux Song

Propos introductif

Sur l’air «  长相思Longue pensée mutuelle »

Un poème de 白局易 Bo Juyi (772-846)

Un poème de 馮延巳 Feng Yansi (903-960)

Un poème de 歐陽修 Ouyang Xiu (1007-1072)

Sur l’air « 清平樂 Musique de la pure paix »

Un poème de 馮延巳 Feng Yansi (903-960)

Un poème de 韋莊 Wei Zhuang (836-910)

Un poème de 黄庭坚 Huang Tingjian (1045-1105)

Sur l’air « 鷓鴣天 Le Ciel du francolin perlé »

Un poème de 陸游 Lu You (1125-1210)

Un poème de 李清照 Li Qingzhao (1084-1151)

Un poème de 吳文英 Wu Wenying (1200-1260)

Sur l’air « 水龍吟 Chant du dragon des eaux »

Un poème de 辛棄疾 Xin Qiji (1140-1207)

Sur l’air « 水調歌頭 Chant sur le thème de l’eau »

Un poème de 蘇軾 Su Shi (1037-1101)

Perspectives

V – Fondements de l’esthétique chinoise

Propos introductif

Prélude de 長笛賦 Chángdí fù écrit sous la dynastie Han par 馬融 Ma Rong

Correspondances entre les arts pictural et musical

Poème de 柯九思 Ke Jiusi (1290-1343) sur une peinture de 與可 Yuke

Poème de 石谷 Shigu (王翬 Wang Hui, 1632-1717) sur une peinture de王紱 Wang Fu

Des connotations musicales dans le «  梅花喜神譜 (Catalogue des aspects de la fleur de prunus) » de 宋伯仁 Song Boren

Dualité des souffles et des mémoires

Poème de 阮籍 Ruan Ji (210-263)

Le lieu de transformation en sensation savante

Perspectives

Postlude

Annexes

Repères chronologiques

Table des poèmes

Table des illustrations

Table des extraits musicaux

Index des noms propres

Index des termes musicaux

Index général

Références bibliographiques

Voir la critique parue le 16 juin sur Traversées <https://traversees.wordpress.com/2015/06/16/poetique-de-la-musique-chinoise-veronique-alexandre-journeau-ed-lharmattan-coll-lunivers-esthetique/>

Vous pouvez commander cet ouvrage directement à votre libraire habituel ou sur le site internet de L’Harmattan (http://editions-harmattan.fr) ou en renvoyant par courrier postal le bon de commande ci-dessous.

Pour les étudiants et les membres de Langarts, l’ouvrage peut être acquis au prix de 27 euros en en faisant la demande auprès de l’auteure (ceux qui sont déjà auteurs chez L’Harmattan bénéficient également de ce tarif, à mentionner à l’éditeur sur leur bon de commande).

Editions L’Harmattan – 7, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris

(Tél : 01 40 46 79 23 / Fax : 01 43 25 82 03 / celine.lashermes@harmattan.fr)

BON DE COMMANDE À retourner à :     L’HARMATTAN, 7 rue de l’École Polytechnique, 75005 Paris

(adresse valable pour la vente par correspondance uniquement. Commande directe sur le site possible)

Veuillez me faire parvenir …… exemplaire(s) de l’ouvrage :    Poétique de la musique chinoise 

de Véronique Alexandre Journeau

au prix de 39 €  –   Frais de port à ajouter : 3,50 euros + 1 euro par livre supplémentaire   Total : ……

NOM : ………………………………………………………………………………………………………………

ADRESSE……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………….

Ci-joint un chèque de ………… €.

Pour l’étranger, vos règlements sont à effectuer :

– en  euros sur chèques domiciliés sur banque française

– par virement en euros sur notre CCP Paris (IBAN : FR04 2004 1000 0123 6254 4 N02 011 / BIC : PSSTFRPPPAR)

– par carte bancaire : merci de communiquer vos éléments par mail à l’adresse diffusion.harmattan@wanadoo.fr

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *