Présentation

HISTORIQUE

Le projet de recherche sur les langages artistiques s’est construit en deux temps : d’abord  (2008-2011) par un partenariat entre l’OMF (Observatoire musical français) de l’université Paris-Sorbonne, Paris 4) et le Réseau Asie-Imasie (CNRS/FMSH), où Véronique Alexandre Journeau (VAJ) fut impliquée à plusieurs titres depuis 2005. Puis, le constat que cela ouvrait la possibilité d’un véritable travail en interdisciplinaire et interculturel dans un domaine, celui des langages artistiques, sinon très cloisonné, a conduit à la création en 2010 d’un axe scientifique (confié à VAJ par la direction du Réseau Asie). Le cadre a alors été élargi à d’autres universités et centres : le groupe de recherche Marge de l’université Lyon 3, puis par le CERC (Centre d’études et de recherches comparatistes) de l’université de la Sorbonne nouvelle (Paris 3) ainsi que le CEAC (Centre d’étude des arts contemporains) de l’université de Lille, qui lui ont apporté un soutien financier. Cet axe a fonctionné ainsi, de façon expérimentale jusqu’à fin 2013 (Cf. cinq publications de 2009 à 2013 dans la collection « L’univers esthétique » chez L’Harmattan).

ACTUELLEMENT

Depuis 2014, une équipe « Langarts » de recherche inter-artistique et inter-culturelle s’est forgée, de fait, en inter-universitaire : née de l’axe scientifique mais à présent émancipée, elle a trouvé l’équilibre dans un partenariat souple et exigeant qui lui permet de mettre en partage des thèmes de façon innovante à la croisée des arts et des cultures. Cela n’aurait pas été possible sans le soutien : toujours du CERC de l’université de la Sorbonne nouvelle (Paris 3) et du CEAC de l’université de Lille ; mais aussi de l’IReMus (Institut de recherche en musicologie), tout juste créé en 2014 par regroupement de plusieurs équipes de recherche de l’université Paris-Sorbonne comme unité mixte de recherche (sous la tutelle du CNRS, de la BnF et du ministère de la Culture), qui prend le relais du partenariat initial avec l’OMF, ainsi que du Creops (Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de l’université Paris-Sorbonne) auquel VAJ est rattachée depuis 2014, de l’IAO (Institut d’Asie orientale), unité mixte de recherche (sous la tutelle du CNRS, de l’ENS Lyon, de l’université Lyon 2 et de Sciences-po Lyon), de l’APP (Arts: pratiques et poétiques) de l’université Rennes 2 et du Lesa (Laboratoire d’études en sciences des arts) de l’université d’Aix-Marseille.

L’équipe peut porter le projet de mise en partage des thèmes grâce à l’implication des copilotes, dans une complémentarité disciplinaire et culturelle dont les membres du comité scientifique qu’ils ont contribué à nommer sont aussi le reflet. Les membres sont des chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et post-doctorants œuvrant dans les langages artistiques (musique, danse, théâtre, arts plastiques, …, poésie, littérature, …, philosophie de l’art) dont le projet de recherche gagne à être présenté en partage – thématique et d’expérience – interdisciplinaire et interculturel.

Les thèmes ont porté sur la théorie de l’effet de vie (de Marc-Mathieu Münch), la métaphore, certaines notions esthétiques, en combinant des approches larges (le langage, le geste artistique, l’inspiration) aussi bien que des champs restreints comme les notations (d’abord musicales, puis élargies aux signes et indications pour la danse et des arts de la scène) ou la création d’un salon de musique autour de la cithare qin.

Les séances sont alternativement des conférences, des séminaires, des journées d’études et un colloque international biennal, en vue de synthèse et de publication (voir la liste d’ouvrages publiés dans la collection « L’univers esthétique » chez L’Harmattan) mais aussi, de façon régulière, des groupes de travail (GT) avec exposés sur un travail en cours et discussion libre (notamment des ateliers de formation à la recherche en soutien aux doctorants recommandés par un des centres partenaires).

Une attention particulière est portée à la dimension audiovisuelle pour une valorisation de la recherche : les événements marquants (conférences et colloques) font l’objet de tournages et montages pour être ensuite mis à disposition sur HAL-CNRS (archives également AIDIAA, Association internationale de dialogues artistiques, créée par VAJ principalement à cet effet).

Contact : langarts(at)orange.fr